Pub0
Société

Coaching au Togo : Ce business juteux qui flirt avec l’arnaque.

Le coaching est devenu un business juteux des néo-gourous ultra connectés. On les appelle «coachs en développement personnel» Coaching musclé ou rangement par le vide… quelle que soit la méthode utilisée, la neuroplastie qui est la capacité du cerveau à renouveler ses mécanismes, est omniprésente chez les nouveaux gourous ou coachs en développement personnel. Si le bonheur n’a pas de prix, leur business lui en a un. Le coaching est un bon business qui génère beaucoup de cash. Ils n’invoquent aucun dieu, ne se réclament d’aucun courant connu, mais, au gré de leurs parcours personnels, parfois douloureux, prétendent avoir développé une méthode, la leur bien sûr, et si vous suivez leurs recommandations à la lettre, vous gagnerez plus, réaliserez vos rêves et trouverez l’amour. Vous obtiendrez une sorte de version augmentée de vous-même «vous deviendrez vous mais en mieux». Un charisme, une stature, bras en croix, tête tournée vers les projecteurs, une voix rauque et puissante comme une rockstar, une incontestable force de persuasion doublée d’une empathie virile, ces messieurs et dames appelés coach en développement personnel sont des «bêtes» de scène lors de leurs «psycho shows» qu’ils animent dans les plus belles salles de conférence et hôtels de Lomé.
Mais n’espérez pas que cette pluie de grâces vous tombe du ciel. Selon eux, vous êtes le seul artisan de votre destinée. Ces nouveaux marchands de bonheur qui disent Changer votre vie, cartonnent et séduisent des milliers de personnes au Togo et des millions à travers le monde. Certes, on ne sait pas vraiment s’ils disent vrai : s’ils ont vraiment trouvé leur équilibre et leur joie. Ce qui est certain en revanche, c’est que pendant que vous tâchez de façonner votre bonne fortune avec vos petites mains et beaucoup de volonté, eux empochent des millions. Faire le ménage par le vide en gardant exclusivement ce qui vous procure «une étincelle de joie». Vous pensez que le numérique a célébré la fin du règne des grands gourous ? Vous avez tort ! Les néo-gourous ou coach en développement personnel sont toujours parmi nous pour vous vendre la recette du bonheur, du développement personnel. Derrière l’apparente légèreté du concept se cache des espèces sonnantes. La majorité de ces coachs en développement personnel sont des escrocs qui prétendent avoir le «programme pour découvrir qui l’on est».

Comment reconnaître un escroc ou Gourou en développement personnel ?
Le mot « Gourou » a été galvaudé au point qu’il n’est attribué chez nous qu’à des gens mal intentionnés. Un Gourou est un escroc. Et oui, c’est toute la tristesse de l’interprétation. Le Gourou croit qu’il sait ce que vous ne savez pas. Il croit qu’il est capable d’atteindre un point de concentration, de clairvoyance ou d’intelligence que vous ne pouvez pas atteindre, sous-entendant bien sûr que vous n’avez pas le niveau ou que vous êtes trop jeune. Il s’exprime avec des mots vaporeux, des expressions spirituelles, des allégories ou des images plutôt abstraites. «Pour vibrer à hauteur de l’illumination, tu dois te connecter au flot abondant de la bienveillance de l’Univers», ce genre de phrase difficile à comprendre quand on est venu chercher une solution pour payer son loyer… Pourquoi ne pas dire tout simplement: «Concentre-toi sur ce qui fonctionne»? Il aime les expressions incompréhensibles… comme «se connecter», «les Lois de l’Univers», «L’intelligence Divine»… qui n’ont d’autre effet que celui de vous mettre à la place du piètre imbécile qui n’a pas eu l’honneur d’avoir été touché par le doigt divin en plein milieu du front et par conséquent, de développer le pouvoir intergalactique qui va avec.
Il communique avec une douceur infinie. Il s’arrange pour laisser planer un mystère sur ce qu’il fait dans ces moments de solitude. Car oui, le secret est son grand ami. Cultiver le secret, c’est la base d’une bonne escroquerie. Lorsque les gens ne savent pas les choses, ils les imaginent, les fantasment, les rêvent et appuient sur l’accélérateur de la supercherie. En réalité, le Gourou est un type normal qui se réveille avec la tronche en vrac et l’envie d’aller aux toilettes, c’est le commun des mortels. Il n’a aucune hygiène de vie, à part le fait de lustrer son ego à longueur de journée. Il est très paternaliste, ce qui lui permet de cacher son manque de confiance en lui derrière un semblant d’expérience. C’est chaque fois cette dernière (l’expérience) qu’il met en avant pour moucher votre arrogance (des fois que vous ayez eu le culot de poser des questions).

Ces choses que les gourous du développement personnel ne vous diront jamais si vous êtes décidé à requérir l’aide d’un professionnel pour sortir de l’impasse et obtenir les résultats que vous voulez
Ces dix dernières années, le développement personnel a pris un essor incroyable. De ce fait, ce qui n’était jusque-là qu’un loisir alternatif pour retraité «new age» est devenu un outil réel de mieux-être permettant au plus grand nombre de se sentir bien dans leur vie, heureux en famille, bien dans leur couple ou plus épanoui au travail. Plus la spécialité est devenue accessible et populaire, plus elle s’est transformée en «marché lucratif». Et… Quand on parle de marché lucratif, on voit souvent pointer le bout du nez de tous les escrocs possibles et imaginables. Si on ajoute à cela Internet… On fait entrer une donnée supplémentaire qui multiplie par un million le risque de se faire avoir.
Le développement personnel est aujourd’hui sorti de la confidentialité pour s’adresser au plus grand nombre. C’est un secteur séduisant. Difficile de résister à un message qui nous invite à devenir «tout» ce que nous pouvons être tout en aidant les autres et en vivant la vie de nos rêves ! Alors tout est-il au mieux sous ce ciel-là ? Pas si sûr. Par définition ce développement est personnel. Pourtant on retrouve souvent une pensée unique basée sur le message (souvent mal compris ou simplifié à outrance) de quelques leaders mondiaux.
Le piège du métier de coach est bien évidemment de tomber dans un excès d’ego, un amour démesuré pour l’influence que nous avons sur les autres. Supporter de voir transformer la vie des gens n’est pas à la portée de ceux qui ont tendance à tout ramener à leur simple présence.
Devenir un Gourou n’est pas seulement un travers de débutant. Il est clair qu’après quelques années de pratique, certains sont encore assez fragiles pour opérer une bascule dangereuse vers l’escroquerie ou vers une modification de leurs activités. Ils gomment petit à petit la relation horizontale qu’ils ont avec leur client, une relation d’aide, d’écoute et de recherche, en une relation verticale de celui qui sait et qui enseigne à l’autre qui ne sait pas, qui la ferme et qui écoute. Vous pouvez parfaitement démarrer un travail avec un coach bien intentionné et le finir avec un Gourou qui se prend pour le centre du monde. Cela ne dépend pas de son niveau de compétence, mais du niveau de son ego. Plus il est adulé, plus il est fragile. En réalité, le coach fragile ne change rien d’autre que le regard qu’il a sur sa toute puissance. Ce qui entraîne lentement le coaché dans une relation de dépendance et oblige la manipulation. Si le coaché est au fait de cette possibilité, il a alors l’esprit libre pour s’apercevoir qu’une bascule a eu lieu et il peut alors s’en détacher.
Alors tout le monde répète plus ou moins la même chose, une sorte de vérité universelle, au lieu de chercher sa propre vérité et là, attention danger ! Il est plus compliqué de chercher sa vérité. Il n’y a plus de chemin, plus d’étapes faciles à suivre. Bien sûr il y a des règles et des fondamentaux. Mais il faut malgré tout penser par soi-même, faire preuve d’ouverture, tout autant que de prudence. Bref il faut se réinventer soi-même. Si vous êtes prêt à embarquer pour cette aventure audacieuse voilà 7 choses que les gourous du développement personnel ne disent pas et ne vous diront sans doute jamais:

1-Les séminaires de développement personnel font souvent autant de mal que de bien.
Les séminaires de développement personnel peuvent être une formidable occasion de croissance mais souvent aussi un espace hors du monde ou des personnes qui n’arrivent plus à fonctionner avec les autres dans la vraie vie, trouvent un moyen de souffler en se disant « Ah si seulement les gens savaient ce que je sais ». Cela est peut-être profitable à très court terme, mais vivre dans une bulle n’est pas favorable à notre développement personnel à long terme. C’est dans notre vie que nous devons investir le meilleur de notre énergie et pas dans un séminaire. Au lieu de reconnaître que le séminaire dans lequel elles ont investi une fortune ne leur a rien apporté, elles préfèrent se convaincre du contraire parce que la vérité (j’ai fait tout ça et dépensé tout cet argent là pour rien) leur est trop douloureuse. Sans compter l’effet mouton ou les participants font des choses qui vont à l’encontre de leurs valeurs, de leurs convictions, ou qu’ils n’ont tout simplement pas envie de faire. Et ceci parce qu’ils ne veulent pas se démarquer du groupe. Les animateurs invitent d’ailleurs souvent les participants à ne pas trop fréquenter ceux qui ne « jouent » pas le jeu et qui risquent de gâcher leur expérience merveilleuse !

2-Le pont par lequel beaucoup de leaders ont construit leur succès n’existe plus !
Le succès exceptionnel nait de la combinaison de différents facteurs. Un de ses facteurs est l’effet d’opportunité qui naît avec l’arrivée d’une nouvelle technologie, d’un nouveau système. Les premiers à investir ce système ou cette technologie peuvent connaître un succès fulgurant. Ensuite ils annoncent à qui veut l’entendre qu’il est possible de réussir facilement en faisant comme eux. Mais voilà, l’effet d’opportunité est passé, et les autres risquent de galérer à vouloir suivre ce système là, au lieu de suivre celui qui leur convient ou de le créer !
C’est souvent ce qui se passe dans le marketing de réseau ou, quoique l’on dise il y a un effet pyramidal, qui s’il n’est pas apparent dans le modèle économique, l’est au moins du point de vue psychologique. « Dis aux autres de faire ce que je te dis de faire, et tu vas réussir ».

3-Les produits de développement personnel court-circuitent votre énergie de changement vers un achat !
Donc le produit honnête doit réorienter cette énergie vers vous ! La tension que produit l’insatisfaction, comme la frustration par exemple est la matière même de la croissance personnelle. L’énergie qui y est enfermée est celle dont vous avez besoin pour croître. En jouant sur des leviers émotionnels il peut être facile de détourner cette énergie du changement pour la convertir en acte d’achat d’un produit de développement personnel qui se relèvera décevant s’il n’est pas celui dont vous avez vraiment besoin. La tension diminue significativement au moment de l’achat et peut même disparaître totalement, un peu comme on peut effacer un symptôme sans avoir régler le problème. Un bon produit de développement personnel doit réorienter cette énergie vers vous en vous confrontant et en vous invitant à réfléchir par vous-même, à clarifier ce que vous voulez, à vous redonner le pouvoir en somme. Et même quand vous achetez le bon produit souvenez-vous que cet acte d’achat est le début, pas la fin !

4-Vous n’avez pas le droit de vous fier davantage à un leader du développement personnel qu’à vous même !
En aucun cas. Une seule personne au monde se soucie plus de vous-même que d’elle-même et c’est votre maman. Si une personne du développement personnel vous faire croire qu’elle va prendre soin de vous, vous protéger et créer le changement que vous voulez pour vous, fuyez ! (Mais à l’inverse si elle démontre aussi qu’elle ne pense qu’à elle. Fuyez aussi !). Vous devriez voir un intervenant de développement personnel comme une personne qui est à votre service. Vous la consultez, vous apprenez d’elle, vous bénéficiez de son expertise, mais en fin de compte c’est vous qui décidez. Ne croyez pas devoir vous plier à une philosophie, faire des choses que vous ne sentez pas vraiment, ou même que vous ne comprenez pas, simplement parce qu’une autre personne, aussi séduisante soit elle vous a dit que vous devriez le faire.

5-les objectifs SMART sont certes pertinents mais sont loin d’être une panacée. Ils peuvent au contraire induire beaucoup de gens en erreur.
SMART est l’acronyme de Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel (avec une date). Mettez une date à votre objectif nous dit-on ! Mais voilà, le processus par lequel on met une date pertinente sur un objectif n’est pas un simple choix conscient. C’est souvent une alchimie complexe qui a un moment fait qu’on se fixe une date. Ce n’est pas temps que la date facilite la réalisation de l’objectif. Ce qui se passe c’est que quand on est prêt on choisit une date. La date fixe est une conséquence, pas une cause. Et il en va ainsi pour tous les compartiments de l’objectif SMART. Et d’ailleurs il est possible d’être heureux, de réaliser des choses de valeurs, sans passer par le fait de se fixer formellement des objectifs. En faisant preuve d’une intégrité totale et en faisant ce que l’on « sent » on vit souvent des choses que l’on voulait vivre sans même avoir eu à les demander, et donc sans avoir eu à se fixer des objectifs. C’est pour cela que certaines personnes qui ont accompli de grandes choses diront des choses comme « Je n’ai jamais imaginé une seule seconde que j’aurais pu vivre tout ça » et pourtant elles l’on vécut.

6-Ils ne font pas cela que pour l’amour universel ! Certaines personnes vous le diront et en même temps elles vous facturent une fortune.
«Je ne fais pas cela pour l’argent et je n’ai plus rien à prouver, si je fais ça c’est uniquement pour vous aider», et dans le même temps elle vous facture une fortune. Si une personne vous dit ça et qu’elle est sincère c’est souvent parce qu’elle s’est investi d’un rôle de sauveur. Et le sauveur (à part Jésus pour les Chrétiens) risque davantage de vous couler que de vous sauver. Ou alors inconsciemment il est possible qu’ils soient animés par une pensée de type « Ou la la, qu’est que je suis un mec merveilleux, qu’est-ce que je suis noble et dépourvu d’égo », et bien sûr c’est tout le contraire, c’est une forme subtile de prise de pouvoir par l’égo. Et puis de toute façon un Pro travaille rarement que pour l’argent. Il a des valeurs et il aime ce qu’il fait et bien sûr, aider est une très grande motivation. Mais le propre d’un professionnel c’est d’être payé pour ce qu’il fait. Et en retour il vous apporte une aide dont l’amateur est incapable, malgré sa bonne volonté.

7-L’illusion n’est pas si éloignée du rêve !
Beaucoup qui disent être à la poursuite de leurs rêves sont empêtrées dans une illusion. C’est un véritable danger. Il est vraiment possible de croire être dans le vrai et de persévérer dans l’erreur, en voyant des épreuves de la vie là ou ne fait que se taper la tête contre le mur. L’illusion peut se manifester par le fait de de rêver tellement grand qu’on se déconnecte de la réalité dans une fuite en avant qui va mal se terminer. C’est une question importante et délicate parce qu’à l’inverse quand on poursuit vraiment ses rêves et même quand on est en passe de les atteindre on peut croire que l’on se fait des idées, que l’on a eu tort et rebrousser chemin sans savoir que notre bien était sur le point de nous échoir. C’est pour cette raison que le mouvement subtil de développement personnel doit se produire de l’intérieur vers l’extérieur et que son auteur (la personne qui veut changer) doit revendiquer son propre chemin, et ne pas suivre simplement des méthodes.

Transcende-toi toi-même
Le bonheur n’est ni plus ni moins qu’une équation. « Le bonheur est supérieur ou égal à votre perception des événements de la vie, moins vos attentes quant au déroulement de la vie. » En d’autres mots, moins vous avez d’attentes, plus vous serez heureux. Plier ses chaussettes, reprogrammer son cerveau, suivre l’équation du bonheur… À l’heure de la surabondance, pourquoi veut-on croire que se séparer de tout, ou presque, pourrait nous rendre heureux ? Face à un monde plus visiblement tentaculaire, on commence à craindre avoir perdu l’essentiel. Si soutenir que le bonheur dépend essentiellement de soi, de sa manière de vivre son « ici et maintenant » n’a rien de si nouveau, cela a quelque chose de particulièrement rassurant aujourd’hui : « Oui, je plie mes chaussettes, et je suis entièrement concentré sur mon bonheur pendant que je le fais ! » Au moment où l’on ne peut plus douter que nous sommes bel et bien plongés dans le silence de l’espace infini dont on ne sait ni d’où il vient, ni où il va… trouver sa joie dans son placard est effectivement fichtrement rassurant. Ces méthodes qui apportent une réponse bien ancrée dans le concret soulignent surtout que le virtuel n’a pas, malgré le trop-plein qu’il nous propose, réussi à combler nos angoisses existentielles. Est-ce à dire que ces nouveaux gourous bien lestés dans leurs millions ont trouvé une recette qui fonctionne ? En tout cas, ça vous coûtera cher de le tester.
Il n’y a pas de Gourou s’il n’y a pas de disciples. Voltaire disait : « La Religion est née le jour où le premier charlatan a rencontré le premier imbécile. ». On lui crédite la même phrase avec « L’astrologie… ». Bien que je ne sois pas aussi définitif ou vrai, reconnaissons au moins que chaque fois qu’un escroc rencontre un imbécile, c’est sur le terrain de la Religion, de la Fortune financière ou de l’Amour qu’ils feront leurs affaires. L’imbécile a une demande, l’escroc aura la solution… mais demain… pour le moment, l’imbécile doit payer. Tant qu’il prétend avoir la solution, vous pouvez considérer qu’il y a comme un indice… Le coaching, c’est tout sauf quelqu’un qui sait mieux que vous. Le coach n’a d’autres objectifs que d’utiliser des outils qui vous permettent de réaliser votre projet quel qu’il soit. En somme, c’est VOUS qui avez la solution et le coach qui va vous permettre d’y accéder. S’il commence à vous expliquer ce qu’il faudrait croire, fuyez.

Céline N’danikou

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez