ÉducationMonde

Blaise Compaore va perdre son titre de “Docteur honoris causa” de l’université Lyon 3″. Voici les explications

L’université Lyon 3 prévoit de retirer le titre honorifique de “Docteur” donné à l’ancien Président du Burkina Faso

18 ans après avoir accordé le titre de “Docteur honoris causa” à Blaise Compaoré, condamné à la prison à perpétuité pour l’assassinat de Thomas Sankara, l’Université Lyon 3 souhaite revenir sur cette distinction.

En 2004, Blaise Compaoré était décoré du titre de “Docteur honoris causa” de la prestigieuse université Jean Moulin dite Lyon 3.

L’ancien chef de l’État du Burkina Faso a été “condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat, entre autres, de Thomas Sankara. Cette décision a été prise ” pour que l’université lyonnaise “lave l’affront fait aux valeurs universitaires autant qu’au peuple burkinabé”, explique Éric Carpano, le président de Lyon 3 dans un communiqué.

Google 1


L’ancien président burkinabé Blaise Compaoré a été condamné par contumace le 6 avril dernier par le tribunal militaire de Ouagadougou. Il a été jugé coupable d’ “atteinte à la sureté de l’Etat” , “recel de cadavre” et “complicité d’assassinat”, dans le cadre du meurtre, entre autres, de Thomas Sankara survenu le 15 octobre 1987 et du coup d’Etat lui permettant d’accéder au pouvoir.
La réputation de l’Université Lyon 3 a déjà été ternie par plusieurs affaires.

Historiquement les accusations de négationisme et les influence de certains groupes radicaux lui ont valu une image de “fac de droite, voire d’extrême droite”. Plus récemment, des problèmes de racisme et de harcèlement ont été dénoncées par l’Unef. L’Unef, qui depuis 2004 dénonçait la distinction honorifique de Blaise Compaoré par Lyon 3 et faisait partie des associations qui à l’époque, avaient appelé à manifester contre cette décision. Dans un courrier adressé au président de l’université de l’époque l’association étudiante s’interrogeait déjà:
“Quels éléments peuvent permettre à une Université de décerner un titre honorifique au responsable d’une telle gabegie, accompagnée d’une multiplication des violations des droits de l’Homme, au mépris d’un peuple soulevé comme un seul homme depuis fin 1998 sous le mot d’ordre « trop c’est trop » ?
Dans un communiqué, M Carpano précise que “ce qui était déjà inacceptable en 2004 l’est encore davantage aujourd’hui” et que “l’Université Jean Moulin a gravement manqué à ces valeurs en décernant le 23 avril 2004″ un titre à Blaise Compaoré, un homme ” ayant asservi son peuple durant des années et symbole d’une francophonie dévoyée par le néocolonialisme de la « Françafrique »”. La décision de lui retirer son titre sera soumise au prochain conseil administratif de l’université.

LIRE AUSSI :UA/Burkina Faso : « Nous demandons le soutien de la communauté internationale au Burkina Faso pour faire face à tous les défis » dixit Bankole Adeoye

Olivier KOUDJO

OBJECTIF one

Togonyigba Groupe de presse

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité