AfriqueInternationale

Bénin/ législatives 2023 : Patrice talon accusé de « désigner » sa propre opposition

le pouvoir veut désigner l'opposition qui doit aller ou non aux élections de 2023

À l’approche des élections législatives qui se tiendront le 8 janvier 2023, le ton commence par monter surtout du côté de l’opposition béninoise qui crie encore aux loups.

Et pour cause cette opposition estime qu’elle a du mal à avoir certains documents pour le dépôt de candidature où la date limite est fixée le mercredi 2 novembre 2022 auprès de la commission électorale.

C’est le cas du parti politique les démocrates qui affirment avoir des difficultés a obtenir le quitus fiscal exigé pour tous les candidats titulaires comme suppléants, les démocrates dénoncent aujourd’hui un non respect de la loi.

Selon le président du parti les démocrates » il se passe malheureusement que au nombre de 150 demandes sur 218 qui n’ont pas reçu de suite la plupart des dirigeants du parti n’ont pas reçu de quitus fiscal » a regretté Monsieur Eric hunlete,le président du parti les démocrates.

Un autre cadre du parti dénonce que le régime de Patrice talon ai décidé de choisir sa propre opposition, il craint par ailleurs un regain de violence post électoral, comme ce fut le cas lors des législatives précédentes.

« le pouvoir veut désigner l’opposition qui doit aller ou non aux élections de 2023, nous allons tout faire pour obtenir les quitus fiscaux, nous ne souhaitons pas un bis repetita pour notre pays » a déploré Moureno Atchade, un des lieutenants du parti politique les démocrates.

Dans la foulée la réaction du gouvernement ne s’est pas fait attendre, le porte parole du gouvernement béninois souligne que l’administration fiscale est impartiale et au service de tous les citoyens, vous tous les demandeurs qui remplissent les conditions recevront leur quitus fiscal.

La loi électorale exige des candidats un quitus fiscal, délivré en ligne par la Direction générale des impôts. Or, en 2019, les partis d’opposition n’avaient pas pu participer au scrutin faute d’obtenir ce quitus. Cette année pourtant les partis et la direction des impôts ont eu des séances de travail en amont et les bureaux du fisc ont même ouvert leurs bureaux le week-end.

Selon le calendrier électoral, l’enregistrement des dossiers de candidatures aux élections législatives est prévu pour durer six jours. Les équipes de la CENA sont encore en place, même le dimanche et y seront jusqu’au mercredi prochain.

Tendons -nous encore vers une crise pré et post électorale au Bénin ? Difficile à prédire mais tout porte a croire que les signaux d’alerte sont à l’orange et que les acteurs politiques du Bénin trouvent de compromis politique a l’enjeu des législatives qui se profile à l’horizon.

Freddy Roger Amegnignon.

Lire aussi :Bénin/Législatives 2023-UDBN : L’identité des 08 Coordonnateurs Communaux du Borgou

OBJECTIF one

TOGONYIGBA

Groupe de presse Togonyigba (support papier et en ligne) Lomé-Amadanhomé Togo / Contact Rédaction : (00228) 99460630/93921010 / N° Récépissé : 0425/24/03/11/HAAC / Courriel : togonyigba@gmail.com / Directeur Général : José-Éric Kodjo GAGLI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
1
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité