Média

AFPM-Togo va déconstruire les stéréotypes de genre dans les médias

Les premiers responsables de l’Association des Femmes Professionnelles des Médias du Togo (AFPM Togo) ont réuni jeudi 07 décembre dernier, plusieurs journalistes pour échanger sur les stéréotypes. Selon la présidente de ladite association, Elisabeth Apampa, cette rencontre a pour but de partager les expériences vécues pour déconstruire les préjugés sinon les stéréotypes de genre dans les médias.

Placée sous le thème : « Femme de média, faire taire les stéréotypes », cette première réunion annonce les 16 jours d’activités qui prône la lutte contre les violences basées sur le genre. Selon la première organisatrice de cette activité, il était important d’avoir les discussions ouvertes et franches sur les défis rencontrés par les femmes dans le domaine des médias et surtout permettre à la jeune génération de connaître les obstacles spécifiques liés au genre.

« Cette rencontre va permettre aux femmes professionnelles des médias de partager leurs expériences, leurs réussites et les défis qu’elles ont surmontés tout au long de leur carrière. Nous sommes actuellement dans la période des 16 jours d’activisme, et cette réunion constitue notre manière de participer à cette initiative et lancer nos séries de rencontres thématiques« , a expliqué Elisabeth Apampa, présidente de l’AFPM-Togo avant de donner plus de précisions sur ce carrefour.

« C’était très important pour nous de mettre en place ce cadre de discussion avec les femmes des médias, mais aussi les hommes qui sont dans les médias, les défenseurs des droits des femmes pour parler de ces stéréotypes. Pour certains, une femme dans les médias, forcément si elle gravit les échelons, c’est parce qu’elle a une relation avec un boss ou elle doit être sur les sujets de beauté, mode etc… on ne lui apprend pas vraiment assez pour avoir une vision éclairée dans le domaine. Donc pour nous c’est très important pour cette jeune génération aussi qui arrive dans les médias qu’on puisse partager nos expériences vécues pour déconstruire les préjugés« , a-t-elle laissé entendre.

En effet, ce premier carrefour des femmes professionnelles des médias a été animé par des expérimentés de la corporation journalistique notamment Léonie DEGBOE, journaliste, animatrice et Réalisatrice à la Radio Lomé ; Lyne AYIVOR, animatrice et présidente de APAC-Togo ; Ambroisine MEMEDE, journaliste et co-directrice de l’agence Savoir News ; Bruno Mensah, animateur à la Radio Nana Fm et Sylvio COMBEY, directeur du journal Africa Rendez-vous.

Google 1

Dans l’unanimité, tous les panelistes ont insisté sur la détermination, l’audace et la motivation des femmes qui veulent faire une carrière dans la presse. Profitant de l’occasion, les uns et les autres sont revenus sur leurs expériences professionnelles et personnelles afin d’édifier l’assistance et surtout les femmes journalistes.

Notons que l’Association des Femmes Professionnelles des Médias du Togo a vu le jour en Avril 2023.

Marc GNAZOU

TOGONYIGBA

TOGONYIGBA:Société de médias et d'actualités, Lomé-Amadanhomé (Togo) | RCCM:TG-LOM 2018 A 5677 | N° Récépissé:0425/24/03/11/HAAC | Banque:Orabank / Numéro de Compte:06101-65386500501-49 (agence kpalimé) | Courriel:togonyigba@gmail.com | Boîte postale:23BP90053539 Lomé Apédokoè | Tel:(00228) 99460630/93921010 | Directeur Général:José-Éric Kodjo GAGLI (LeDivin)

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
wpChatIcon

En savoir plus sur Togonyigba

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité