Pub0
Société

Chronique/L’Amour Vrai, Entre Rêve et Réalité : Amour non réciproque, Comment éviter que l’étau se resserre autour de soi

Aimer sans être aimé en retour….Quelle souffrance! Quelle douleur! C’est effectivement un sentiment comparable à une fleur qui est bien exposée aux rayons du soleil et à la lumière du jour mais qui au lieu de s’épanouir, se dessèche à vue d’oeil.Un sentiment d’amour qui n’est pas partagé par la source même de ce sentiment peut faire souffrir à 80 degrés celsius sans jamais atteindre l’ébullition.L’ amour à sens unique en plus de faire un mal de chien, aveugle tout de même celui ou celle qui aime, le (la) plongeant ainsi dans l’abîme.

Ne pas importer une seconde pour l’être aimé, ne pas être considéré et encore moins faire partie de sa vie et de son quotidien.Se voir refuser toutes sortes de rencontres, de proximités, se voir opposer un refus catégorique de rapprochement ou de réunions chaleureuses et sympathiques avec les amis et la famille de l’homme ou de la femme aimé(e.), subir ou être permanament victime de sa mauvaise humeur, de ses repoussements, bref… l’aimer en silence sans qu’il ne s’en aperçoive, sont entre autres des signes de non réciprocité d’amour qui ne trompent pas!

A-t-on besoin d’en faire l’expérience pour imaginer ou savoir ce que peut représenter pour une personne et son coeur qui bat d’amour, un amour à sens unique ? La réponse est NON, bien que éprouver est plus réel que imaginer.

Imaginer ce que c’est, emmène pourtant à penser au bohneur que pourrait ressentir une personne amoureuse rien qu’à entendre la voix de l’être aimé au téléphone, à l’envie de la femme éprise d’amour de passer du temps avec celui qui occupe ses pensées, à ce besoin qu’il a d’embrasser et de serrer dans ses bras la femme de ses rêves, etc….Et imaginer enfin que toutes ces envies ne sont absolument pas partagées par l’autre et comme une grosse pierre, tombent lourdement avec un grand PLOUF au fond de la mare!

Oh misère ! La grosse déception ! La désillusion peut-être en pensant à celui ou celle qui aime éperdument et qui n’en reçoit pas autant pour ce sentiment qui lui serre la poitrine et qui le pousse à côtoyer tristesse, mélancolie, désespoir et larmes parfois! C’est une situation amoureuse qui est nocive, voire toxique pour l’amoureux transit qui ne demande pourtant rien d’autre qu’une petite dose de bohneur.

C’est vrai que pour être idyllique ou féérique, le sentiment d’amour doit être réciproque.Bohneur et situations moins heureuses doivent être vécus et tenus par l’homme et la femme qui s’aiment.C’est évidemment plus beau et idéal que deux personnes conjuguent ensemble le verbe « Aimer. » au présent, au futur, au subjonctif et que sais-je encore?!

Tout est toujours plus « Fun. » à deux.Par contre, la solitude surtout lorsqu’elle est allumée et attisée par un sentiment d’amour unilatéral n’est pas une partie de plaisir. Parfois, malgré nous, puisque c’est notre cœur qui sans avoir notre consentement, choisit pour nous, il arrive que nous tombions sur le mauvais pion, sur le bad boy ou la crazy girl.Faut-il dans ces moments, subir impuissant ou prendre ses deux jambes à son cou?

Il n’y a rien qui soit impossible à solutionner dans la vie.Face à cette situation blessante par exemple, il faudra d’abord accepter la situation, se faire à l’idée que l’autre n’éprouve pas les mêmes sentiments que nous, éviter de s’enfoncer plus qu’on ne l’est déjà dans la mouise lorsque l’on pressent que le sentiment qui grandit en nous n’est pas partagé.Oublier cette personne qui nous cause tant de douleur, arrêter la saignée très tôt en prenant ses distances et en évitant de nous retrouver ensemble dans des situations qui prêtent à confusion, vite faire le deuil de ce sentiment d’amour non partagé, avoir confiance en soi-même, contrôler ses émotions, voir du monde, s’amuser, trouver des centres d’intérêt, s’occuper utilement, s’empêcher par tous les moyens de penser et de rêver du sujet de nos sentiments, etc…peuvent constituer une thérapie de choc! (Même s’il est plus facile à écrire qu’à faire!).

Il existe une foultitude de douleurs mais celle qui implique la non réciprocité de l’amour de l’autre semble dépasser de très loin les douleurs les plus connues.Il faut l’avouer: Mine de rien, à l’image d’un tortionnaire, l’amour à sens unique peut éprouver et malmener.Cependant, la suite des événements après avoir réalisé ce qu’on a pas vraiment envie d’accepter dépend de nous : Il convient en effet de ne pas s’engouffrer, de se maîtriser et de garder la tête, le corps, le coeur, « FrJoseChronique/L’Amour Vrai, Entre Rêve et Réalité : Amour non réciproque, Comment éviter que l’étau se resserre autour de soi

Aimer sans être aimé en retour….Quelle souffrance! Quelle douleur! C’est effectivement un sentiment comparable à une fleur qui est bien exposée aux rayons du soleil et à la lumière du jour mais qui au lieu de s’épanouir, se dessèche à vue d’oeil.Un sentiment d’amour qui n’est pas partagé par la source même de ce sentiment peut faire souffrir à 80 degrés celsius sans jamais atteindre l’ébullition.L’ amour à sens unique en plus de faire un mal de chien, aveugle tout de même celui ou celle qui aime, le (la) plongeant ainsi dans l’abîme. Ne pas importer une seconde pour l’être aimé, ne pas être considéré et encore moins faire partie de sa vie et de son quotidien.Se voir refuser toutes sortes de rencontres, de proximités, se voir opposer un refus catégorique de rapprochement ou de réunions chaleureuses et sympathiques avec les amis et la famille de l’homme ou de la femme aimé(e.), subir ou être permanament victime de sa mauvaise humeur, de ses repoussements, bref… l’aimer en silence sans qu’il ne s’en aperçoive, sont entre autres des signes de non réciprocité d’amour qui ne trompent pas!A-t-on besoin d’en faire l’expérience pour imaginer ou savoir ce que peut représenter pour une personne et son coeur qui bat d’amour, un amour à sens unique ? La réponse est NON, bien que éprouver est plus réel que imaginer.Imaginer ce que c’est, emmène pourtant à penser au bohneur que pourrait ressentir une personne amoureuse rien qu’à entendre la voix de l’être aimé au téléphone, à l’envie de la femme éprise d’amour de passer du temps avec celui qui occupe ses pensées, à ce besoin qu’il a d’embrasser et de serrer dans ses bras la femme de ses rêves, etc….Et imaginer enfin que toutes ces envies ne sont absolument pas partagées par l’autre et comme une grosse pierre, tombent lourdement avec un grand PLOUF au fond de la mare!Oh misère ! La grosse déception ! La désillusion peut-être en pensant à celui ou celle qui aime éperdument et qui n’en reçoit pas autant pour ce sentiment qui lui serre la poitrine et qui le pousse à côtoyer tristesse, mélancolie, désespoir et larmes parfois! C’est une situation amoureuse qui est nocive, voire toxique pour l’amoureux transit qui ne demande pourtant rien d’autre qu’une petite dose de bohneur.C’est vrai que pour être idyllique ou féérique, le sentiment d’amour doit être réciproque.Bohneur et situations moins heureuses doivent être vécus et tenus par l’homme et la femme qui s’aiment.C’est évidemment plus beau et idéal que deux personnes conjuguent ensemble le verbe « Aimer. » au présent, au futur, au subjonctif et que sais-je encore?!Tout est toujours plus « Fun. » à deux.Par contre, la solitude surtout lorsqu’elle est allumée et attisée par un sentiment d’amour unilatéral n’est pas une partie de plaisir. Parfois, malgré nous, puisque c’est notre cœur qui sans avoir notre consentement, choisit pour nous, il arrive que nous tombions sur le mauvais pion, sur le bad boy ou la crazy girl.Faut-il dans ces moments, subir impuissant ou prendre ses deux jambes à son cou?Il n’y a rien qui soit impossible à solutionner dans la vie.Face à cette situation blessante par exemple, il faudra d’abord accepter la situation, se faire à l’idée que l’autre n’éprouve pas les mêmes sentiments que nous, éviter de s’enfoncer plus qu’on ne l’est déjà dans la mouise lorsque l’on pressent que le sentiment qui grandit en nous n’est pas partagé.Oublier cette personne qui nous cause tant de douleur, arrêter la saignée très tôt en prenant ses distances et en évitant de nous retrouver ensemble dans des situations qui prêtent à confusion, vite faire le deuil de ce sentiment d’amour non partagé, avoir confiance en soi-même, contrôler ses émotions, voir du monde, s’amuser, trouver des centres d’intérêt, s’occuper utilement, s’empêcher par tous les moyens de penser et de rêver du sujet de nos sentiments, etc…peuvent constituer une thérapie de choc! (Même s’il est plus facile à écrire qu’à faire!).Il existe une foultitude de douleurs mais celle qui implique la non réciprocité de l’amour de l’autre semble dépasser de très loin les douleurs les plus connues.Il faut l’avouer: Mine de rien, à l’image d’un tortionnaire, l’amour à sens unique peut éprouver et malmener.Cependant, la suite des événements après avoir réalisé ce qu’on a pas vraiment envie d’accepter dépend de nous : Il convient en effet de ne pas s’engouffrer, de se maîtriser et de garder la tête, le corps, le coeur, « Froids. ».

José Éric dit Le Divin

Publicité page 2

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité page 3
Bouton retour en haut de la page
Discutez donc
Salut! Besoin
Togonyigba
desirez